jeudi 17 décembre 2009

Bookmark and Share

Les hackers, qui sont-ils?

hacking Hacker vient du verbe to hack qui signifie tailler, couper. Par analogie, retirer de l'étude par une séparation logique tout ce qui n'est pas nécessaire, et regrouper les données dispersées pour retrouver une cohérence et permettre de mieux comprendre son fonctionnement.
Le terme hack désigne en informatique une astuce et par extension le terme hacker est utilisé pour désigner un individu astucieux. Plus généralement, il désigne le possesseur d'une connaissance technique lui permettant de modifier un objet ou un mécanisme pour lui faire faire autre chose que ce qui était initialement prévu.
Mais ce terme est souvent utilisé par les médias pour désigner un pirate informatique.

Les différentes classes de hackers

Black hat hacker (côté obscur de la force) : un hacker qui utilise ses compétences pour pénétrer dans des systèmes ou des réseaux ou dans un objectif personnel, souvent financier.

White hat hacker : un hacker qui pénètre avec permission préalable des systèmes ou des réseaux dans l'objectif d'aider les propriétaires du système à mieux le sécuriser.

Grey hat hacker : un mixte entre Black hat et white hack.

Les carders s'attaquent principalement aux systèmes de cartes à puces (en particulier les cartes bancaires) pour en comprendre le fonctionnement et en exploiter les failles. Le terme carding désigne le piratage de cartes à puce (yescard…)

Les phreakers sont des pirates s'intéressant au réseau téléphonique commuté (RTC) afin de téléphoner gratuitement grâce à des circuits électroniques (qualifiées de box, comme la blue box, la violet box, ...) connectés à la ligne téléphonique dans le but d'en falsifier le fonctionnement. On appelle ainsi « phreaking » le piratage de ligne téléphonique.

Les crackers créent des outils logiciels permettant d'attaquer des systèmes informatiques ou de casser les protections contre la copie des logiciels payants. Un « crack » est ainsi un programme créé exécutable chargé de modifier (patcher) le logiciel original afin d'en supprimer ou contourner les protections.

Les script kiddies utilisent, sans les comprendre, des scripts (programmes automatisées) qui leur permettent de pirater leur cible. Les script kiddies, souvent des adolescents, sont très dénigrés et ne sont pas considérés comme des hackers mais des lamers (on ne leur attribue pas de compétences en informatique).

Les hackers ne sont pas nécessairement des individus sans foi ni loi, il existe d’ailleurs une culture du hack qui sera l’objet d’un autre billet. Ils mettent à profit leurs connaissances à plus ou moins bon ou mauvais escient.

“Luke : Le côté obscur est le plus fort ?
Yoda : Non! Non. Plus facile, plus rapide, plus séduisant !”

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire