samedi 16 janvier 2010

Bookmark and Share

Hadopi : et revoilà la présomption de culpabilité


Un député a interrogé le ministère de la Culture sur le problème de l’identification des adresses IP. La loi HADOPI se satisfait de l'adresse IP « pour identifier les personnes qui procèderaient à des téléchargements illégaux sur Internet via des réseaux de « pear to pear » » (sic !).

Le député explique au ministre que « force est de constater qu'il est très simple, pour un utilisateur moyennement confirmé, de falsifier sa propre adresse IP en prenant celle d'un autre ordinateur. Ainsi, une personne ne téléchargeant pas illégalement des oeuvres sur Internet pourrait être sanctionnée à tort. »

La question est alors simple : « quelles sont les mesures qu'il entend mettre en oeuvre pour remédier à ce problème » ?

Lire l'article complet Hadopi : et revoilà la présomption de culpabilité sur PCinpact

Des pratiques de contournement limitées ?
« Elles nécessitent en effet, pour certaines d'entre elles, des connaissances informatiques inconnues du plus grand nombre »
Inconnues?? Les outils et tutoriels sont librement et gratuitement disponibles sur le net, et pirater un wifi n'est qu'une question de temps, quelques minutes à peine suffisent par exemple pour une livebox inventel configurée par défaut (testé dernièrement avec la mienne).

Tout cela donne plus que l'impression de vouloir faire payer l'utilisateur lambda qui n'aura n'y les connaissances pour se protéger, n'y celle de démontrer qu'il s'est fait pirater son wifi par exemple.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire