samedi 1 mai 2010

Bookmark and Share

Seedfuck et Hadopi

La diffusion de l’outil de torrent poisoning Seedfuck inquiète le député Michel Zumkeller qui craint de voir des abonnés à Internet être injustement accusés de téléchargement illégal. L'identification des téléchargeurs présumés par leur IP est de nouveau remise en cause.

Le logiciel de torrent poisoning fait désormais parler de lui jusque dans l'Hémicycle. Le député UMP Michel Zumkeller a officiellement déposé une question à l'attention du ministre de la Culture, Frédéric Mitterand.

Lire l'article complet : Le ministre de la Culture invité à s’exprimer sur l’impact de Seedfuck sur l’application d’Hadopi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire