dimanche 20 décembre 2009

Bookmark and Share

L’éthique des hackers

Les hackers souvent considérés et présentés comme des pirates informatiques possèdent eux aussi une éthique. Une éthique qui a permis l’évolution d’internet, des systèmes et logiciels principalement open source tel que Linux.

L’éthique des hackers

Libre accès à l’informatique, partage.
L'accès à l’informatique et tout ce qui pourrait vous apprendre quelque chose sur la façon dont le monde fonctionne devrait être illimité et total.
Les capacités des hackers à apprendre et à tirer parti des idées et systèmes préexistants. Ces compétences donnent aux hackers l'occasion de décomposer les éléments, les réparer ou les améliorer ainsi que d'apprendre et de comprendre comment ils fonctionnent. Cela leur donne les connaissances nécessaires pour créer des choses nouvelles et encore plus intéressantes. Cet accès aide donc à l'amélioration de la technologie.

Toute information doit être gratuite.
Directement en liaison avec l'accès à l’informatique, l'information doit être gratuite pour les hackers puissent corriger, améliorer et réinventer les systèmes. Un échange libre d'information permet une plus grande créativité en général.  Du point de vue des hackers, tout système pourrait bénéficier d'une libre circulation des informations.

Méfiance envers les autorités, promotion de la décentralisation, de la transparence.
La meilleure façon de promouvoir le libre échange d'informations est d'avoir un système ouvert qui ne présente pas de frontières entre un hacker et sa quête de connaissance. Les pirates croient que les bureaucraties, qu'il s'agisse d'entreprises, le gouvernement, ou une université, sont des systèmes présentant des défauts.

Les hackers devraient être jugés par leurs aptitudes, pas par rapport à des critères tels que les diplômes, l'âge, la race, le sexe, ou de position sociale.
L'éthique des hackers est un système méritocratique où la superficialité n’est pas prise en compte dans l'estime de compétences. Les critères comme l'âge, le sexe, la race, la position sociale et la qualification sont considérées comme sans importance au sein de la communauté des hackers.
Les talents de hacker sont le point déterminant ultime. Un tel code au sein de la communauté des hackers favorise la progression du hacking et le développement logiciel.
Par exemple,  L. Peter Deutsch, un hacker de douze ans a été accepté dans la communauté TX-0, mais n'a pas été reconnu par des étudiants diplômés non hackers.

Vous pouvez créer de l'art et de la beauté sur un ordinateur.
Les hackers apprécient profondément les techniques innovantes qui permettent à des programmes d’effectuer des tâches complexes avec quelques instructions. Un code programme est considéré comme de toute beauté, après avoir été soigneusement composé et astucieusement disposé. Apprendre à créer des programmes qui utilisent le moins d'espace disque est presque devenu un jeu entre les hackers.

Les ordinateurs peuvent rendre votre vie meilleure.
Les pirates ont estimé que les ordinateurs avaient enrichis leur vie, donné un sens à leur vie, et rendaient leur vie aventureuse. Les hackers pensent que tout le monde dans la société peut bénéficier de l’expérience d'éprouver un tel pouvoir et que si chacun pouvait interagir avec les ordinateurs de la même façon qu’eux, alors l'éthique hacker pourrait se propager dans la société, l'informatique pourrait ainsi améliorer le monde. Le hacker a réussi à transformer les rêves d’infinis possibilités en réalités. Le but principal des hackers est d'apprendre à la société que «le monde ouvert par l'informatique est inépuisable»

Source :
Steven Levy : Hackers: Heroes of the Computer révolution

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire